AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Demoiselle en détresse [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 25
Âge : 24
Niveau social : Bourgeoisie
Race : Humaine
Date d'inscription : 10/09/2013

RP
Habite à:
Alignement: Neutre bon
Dieu: Aucun

MessageSujet: Demoiselle en détresse [Libre]   Mar 10 Sep - 13:41

Rayonnante. Envoûtante. Enchanteresse. Voilà quelques mots qui franchissaient les lèvres des clients de la taverne ce soir là. Bien sûr, ce n’était le cas que pour ceux qui étaient encore assez sobres pour prononcer autre chose que des grognements et autres expressions se voulant être des compliments, quoique bien mal formulés. Pour Mystral un compliment restait un compliment toutefois, et elle avait pris l’habitude de ce rituel. Chaque soir de représentation, lorsqu’elle pénétrait dans une taverne, elle découvrait un lieu banal, parfois quelque peu animé par de gentils fauteurs de troubles, parfois non. Toujours cependant, elle remédiait à ce manque d’engouement.

Lorsqu’elle montait sur scène et posait ses lèvres sur sa flûte, c’était là que la magie commençait à opérer. Les sons qui en sortaient étaient comme mystiques : peu importe le niveau de bruit de la salle, tous finissaient par ce taire. Les uns après les autres, les clients coupaient courts à leur conversation pour tourner leur attention vers l’artiste. Elle commençait doucement, lentement, d’abord immobile au milieu de la scène. Ses yeux étaient clos, toute concentrée qu’elle était sur sa musique, et progressivement le rythme s’accélérait. Avec lui, Mystral s’engageait dans une danse féline, parcourant la scène comme si elle était seule, dans un autre monde. Sa souplesse et son agilité, son équilibre, ses cheveux châtains-roux ondulant au rythme de sa flute et de ses pas, tout était fait pour capter l’attention du public. Bientôt, la mélodie douce et apaisante devenait un rythme fièvreux et endiablé qui donnait une envie de danser maladive, mais personne n’osait bouger de peur de rater une miette du spectacle. Lorsque l’artiste tombait finalement à genou au milieu de la scène et que les dernières notes quittaient son instrument, elles mourraient dans un silence presque religieux.

“ Eh bien alors… qu’attendez-vous mes amis ? .. Festoyez !” avait-elle l’habitude de lâcher, le plus naturellement du monde. S’en suivait alors les applaudissements, sifflements et aux compliments évoqués plus haut. D’autres artistes la rejoignaient sur scène et ensembles, ils animaient pour la nuit entière cette taverne devenue subitement l’endroit le plus huppé à des kilomètres à la ronde. Elle se désaltérait généreusement avant de reprendre le spectacle, mais pas cette fois.

Ils croyaient qu’elle ne les avaient pas remarqués, mais même en pleine représentation, il était difficile de rater des êtres aussi imposants. Ils étaient cinq : deux Orcs et trois humains. Leur gabarit était impressionnant et leur mine sévère, inquiétante, tranchait avec la stupéfaction qu’arboraient la plupart des clients pendant le spectacle. Spectacle auxquels ces gredins n’avaient pas assistés, dès le départ, en plus de l’interrompre.

*Les hommes de mains n’ont aucun respect pour l’art.* pensa la jeune fille, avant de descendre de la scène naturellement, se dirigeant vers les cuisines comme elle le faisait toujours afin de se désaltérer. Cette fois cependant, elle ne but pas d’alcool, ni même de lait. Elle se contenta d’une rasade d’eau et de récupérer ses affaires. Enfilant son manteau à toute vitesse, s’assurant que ses dagues étaient bien ajustées à sa ceinture, elle quitta les lieux par l’arrière, juste à temps pour entendre le cri étouffé de ses poursuivants.

“ Ne la laissez pas s’échapper, attrapez-là !” hurla une voix rauque.

Dehors, la seule issue de la jeune fille se trouvait être une ruelle, mais que pouvait-il bien l’attendre à cette heure si tardive ? Une échappatoire, ou toujours plus d’ennuis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Demoiselle en détresse [Libre]   Mar 10 Sep - 20:35

La corruption, le sang, les cris tous cela lui étaient étrangement familiers. Il eut un pâle regard sur l'astre de ses soupirs, une lune blême à la chaleur éteinte. Son coeur avait lui-même connu ce triste soir. Contrairement à elle, il ne pouvait fuir son désarroi. Mais qu'est-ce que le désarroi après tant d'années à pourfendre du vent ? L'homme qui n'avait nullement à rougir de sa taille, comptez quasi deux mètres, jugea avec désintérêt la devanture d'une taverne. Ses hargnes marquées par le temps lui collaient à la peau. Le rouge autrefois saillant de ses broderies luxuriantes n'était qu'un pâle souvenir d'une époque révolue. 

La bouche close, la peau froide, il n'était qu'un vagabond de plus dans les rues peu revigorantes. Pas visiblement enchanté de fouler le sol des vivants, il s'apprêta à rebrousser chemin pour se poser quelque part, là où les morts étaient de bonnes compagnies. Mais voilà que quelque chose titilla le moribond. Une silhouette quitta en trombe l'établissement. Il eut un moment d'appréhension. Ne voyant ni pourquoi, ni en quoi celle-ci se mouvait avec fureur. L'Oublié tendit le peu d'oreille qu'il avait. Chaque sons lui montaient dans à la tête. Les vibrations des voix résonnaient au creux de l'oreille. 

Il eut un mouvement, quelque chose de sinistre qui se déplaça à travers lui. Ses yeux brillèrent d'un feu bleuâtre. Puis plus rien, un amas de fumée éparse prit sa place, le délaissant dans un monde immatériel pendant un court instant. De ses bras brumeux, il prit de court la jeune femme. Là, dans l'aura d'une lanterne mourante, il attira sa cible dans un recoin visiblement peu exposé. Son éteindre glaciale manquait de l'étouffer. Lorsqu'il reprit peu à peu son enveloppe corporelle, les assaillants firent voler en éclat la porte. Un vrai concert de décibels. Draken'Krrel plaqua sa main gantée sur la bouche de l'humaine. 

 - Devriez-vous avoir peur de eux ou plutôt de moi ? Lui souffla t-il de sa voix métallique. 

D'ici, on pouvait voir ces derniers talonnaient avec rage la ruelle. Il relâcha peu à peu son emprise, visiblement peu préoccupé par ce qui passait plus loin, ni vraiment à l'idée d'avoir rendu la fuite plus difficile de cette dernière. Ces hommes n'avaient pas l'air de vouloir lâcher prise. Un des hommes s'avança en leur direction, laissant certains hébétés, d'autres jurés à grands coups de gueule contre la jeune femme, qui se trouva bien trop proche de lui. L'halètement du guerrier le laissa de marbre. Le danger la guettait de toutes parts. Venait-elle de sceller son destin ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 25
Âge : 24
Niveau social : Bourgeoisie
Race : Humaine
Date d'inscription : 10/09/2013

RP
Habite à:
Alignement: Neutre bon
Dieu: Aucun

MessageSujet: Re: Demoiselle en détresse [Libre]   Mer 11 Sep - 15:18

Elle eut à peine le temps de se demander ce qu’il se passait qu’elle se retrouva coincée, à la limite de la lumière vacillante d’une lanterne, adossée au mur. La chaleur de la taverne avait laissé subitement place à la fraîcheur de la nuit. Ou était-ce autre chose ? Oui. “Autre chose”. Cette même chose qui l’avait transpercée de son regard flamboyant et avait parlé de sa voix métallique, sortie d’outre-tombe. La jeune fille n’avait pas tenté de répondre, elle était comme paralysée. L’être l’avait arrêté dans sa fuite, et la porte de la taverne avait volé en éclat. Les poursuivants de la jeune fille déboulèrent dans la ruelle et la balayèrent du regard. Aucune trace de Mystral.

“Où est-elle passée cette voleuse ?! Retrouvez-la, et ramenez-la VIVANTE !” Hurla le plus petit des trois humains.

Les autres acquiescèrent et se mirent à l’oeuvre, cherchant le moindre indice pouvant mener à la ménestrel. L’un d’eux se rapprocha dangereusement de leur cachette. C’était un humain heureusement. Son haleine empestait autant que celle d’une bête sauvage, et Mystral dût se contenir pour ne pas y réagir et révéler sa présence, mais au moins il n’était pas un Orc : il n’avait aucune facilité à voir dans les conditions de faible éclairage de la ruelle. Pourtant ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne s’approche suffisamment pour sentir leur présence. Toute fuite semblait impossible.

Surgie de nulle part, une ombre tomba violemment sur l’homme de main et, dans un cri strident, lui lacéra le visage. Mystral saisit l’occasion, elle se décala pour frapper la cible et lui décocha un coup de pied directement dans les parties. Alors que l’homme s’effondrait, les mains sur l’entre-jambe, l’ombre sauta sur la jeune fille et se posa sur son épaule. C’était un chat, noir de jais et aux yeux de saphir. La jeune fille dégaina sa flûte prestement, la chargea et souffla violemment, pointant vers le second poursuivant le plus proche. Sur scène c’était un instrument de musique, autre part, elle devenait une sarbacane : un instrument de mort.

Le dard atteignit la cou de sa cible qui porta sa main aussitôt à ce dernier pour l’arracher, mais il était trop tard : le poison commençait à faire effet. Il n’était pas mortel, mais la perte d’équilibre consécutive à son inoculation, et les vomissement qui suivraient, seraient suffisants pour le mettre hors course. Sans attendre une seconde de plus la jeune fille se retourna, la cape virevoltante, et reprit sa course effrénée.

“Désolée, je ne laisse pas d’autographe !” lâcha-t-ell.

Elle riait intérieurement, mais pour combien de temps ? Ils n’abandonneraient pas facilement et ils étaient toujours en surnombre. De plus, elle avait le sentiment d’avoir oublié quelque chose. Quelque chose de froid, de glacial. A l’autre bout de la ruelle, deux silhouettes se dessinèrent. Le temps n’était plus à la fuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Demoiselle en détresse [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Demoiselle en détresse [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saakhal :: HRP :: 
Archives
 :: Roleplay
-